Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - La holding d’investissement Atlas Mara, fondée fin 2013 par Bob Diamond, l'ex-patron de Barclays, en association avec le milliardaire Ashish Thakkar et Arnold Ekpe, ex-CEO du groupe Ecobank, a annoncé, le 6 avril, avoir signé un mémorandum d’entente avec l’Etat rwandais pour l’acquisition de plus de 75% de la Banque rwandaise de développement (BRD).

«Nous sommes en train d’acquérir la participation de l'Etat rwandais dans la BDR, qui s’élève à plus de 75%», a déclaré Bob Diamond lors d'une conférence de presse à Kigali, sans révéler le montant de la transaction.

Le ministre des Finances rwandais, de Claver Gatete, a déclaré, quant à lui, que seul un mémorandum d’entente préliminaire a été jusqu’ici signé, ajoutant cependant que la transaction pourrait être finalisée dans deux mois. «Le gouvernement rwandais est déterminé à poursuivre le processus de privatisation dans le but d’attirer les investissements directs étrangers, d’offrir aux investisseurs de bonnes opportunités d'affaires et de stimule la croissance économique», a ajouté le ministre.

Le Rwanda, qui ambitionne de devenir un hub financier en Afrique, avait annoncé récemment qu’il allait vendre ses parts dans la Banque rwandaise de développement dans le cadre d'un programme de privatisation plus large. L'accord conclu entre Atlas Mara et l’Etat rwandais préconise de diviser la Banque rwandaise de développement en deux pôles d’activités: un pôle commercial qui sera exclusivement géré par Atlas Mara et un pôle développement dans lequel l’Etat aura son mot à dire en matière de gestion.

Atlas Mara avait annoncé, le 31 mars, avoir conclu des accords pour l’acquisition d’une part majoritaire de BancABC, un groupe bancaire présent dans cinq pays d'Afrique australe, et de la totalité du capital de la société d’investissement African Development Corporation (ADC) pour un montant global de 265 millions de dollars.

La holding avait aussi annoncé en décembre 2013 avoir déjà levé 325 millions de dollars via une introduction en Bourse à Londres en vue de créer un important acteur des services financiers en Afrique. «Le rachat de la Banque rwandaise de développement représente une opportunité pour créer un groupe privé de services financiers au Rwanda, qui servira de plate-forme pour une expansion dans la région attrayante de l’Afrique de l’Est», a souligné Atlas Mara dans un communiqué publié à l’occasion de l’annonce de la transaction.