Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Le Nigeria prévoit de lancer cette année un programme d’émissions de sukuks pour financer ses énormes besoins en infrastructures, a rapporté l’agence Reuters le 18 mai, citant un haut responsable au ministère des Finances. «Le gouvernement fédéral travaille sur l’émission de sukuks souverains d’ici la fin de l’année en cours dans le cadre de la diversification de ses sources de financement», a déclaré Alhaji Mahmoud Isa-Dutse, secrétaire permanent au ministère nigérian des Finances, en marge des assemblées annuelles de la Banque islamique de développement tenues à Jakarta (photo).

 

Le Nigeria prévoit d'emprunter quelque 10 milliards de dollars, dont environ 50% d’emprunts extérieurs, pour financer son déficit budgétaire qui s’est largement creusé en raison de la chute des prix du pétrole et de la dépréciation du naira par rapport au dollar.

 

«Les sukuks seront l’un des moyens envisagés pour couvrir ces besoins en financements», a, précisé M. Isa-Dutse, indiquant que ces obligations islamiques devraient être obligatoirement liées à des projets d'infrastructures comme les centrales électriques ou les chemins de fer.  

 

La finance islamique est encore à ses premiers balbutiements au Nigeria bien qu’environ la moitié de la population de ce pays de 178 millions d’habitants soit de confession musulmane. En 2013, l’Etat d'Osun (Sud-Ouest) avait émis un sukuk d’un montant de 10 milliards de nairas (62 millions de dollars) mais aucune autre opération similaire n’a été depuis enregistrée.