Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le Fonds Monétaire International a annoncé vendredi dernier qu'il ouvrait une ligne de crédit "de précaution" de 6,2 milliards de dollars en faveur du Maroc afin de protéger le pays contre les "chocs extérieurs" en provenance notamment de la zone euro.

Le programme s'étend sur 2 ans et relève de la "ligne de précaution et de liquidité" (LPL), une facilité offerte depuis 2011 par le Fonds à destination des pays "solides" mais "exposés à des facteurs de vulnérabilité".

Selon les dernières estimations des autorités marocaines, la croissance économique au Maroc devrait ralentir à 2,4% en 2012 contre 5% en 2011, en raison notamment d'une baisse prévue de la consommation et d'une chute de l'activité touristique dans le sillage de la crise de la zone euro.

Pour répondre à une baisse de ses recettes, le gouvernement marocain a décidé début juin d'augmenter les prix du carburant: +20% pour le prix de l'essence à la pompe et +13,8% pour le gazole.

Le pays a enregistré ces dernières années des taux de croissance élevés, en moyenne de 4 à 5% par an.

Selon Christine LAGARDE, le programme lui permettrait de satisfaire "des besoins de financement immédiats" si ces risques se matérialisaient.