Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Ce fut une bonne semaine pour les bourses africaines, la plupart des indices terminant dans le vert. L’USE ASI de Kampala a signé la meilleure performance de la semaine (+4,45%), alors que le BSE DCI de Gaborone perdait 1,92%, la plus faible performance.

 

En Afrique du Sud, cette semaine était celle de l’Adresse à la Nation du Président Zuma qui n’a pas significativement changé sa politique économique. Son discours n’a apportéque peu de propositions concrètes par rapport aux réformes économiques tant nécessaires. Néanmoins la bonne surprise est venue des données chinoises. Les exportations ont augmenté de 7,9% par rapport à l’année dernière alors que les importations ont bondi de 16,7%, au-delà des attentes des analystes. La Chine est le premier consommateur de matières premières et, en tant que tel, toute indication d’une bonne tenue de son économie est positive pour les pays exportateurs de ces produits de base tels que l’Afrique du Sud. La hausse des cours des matières premières a stimulé la bourse de Johannesburg. Le JSE ASI a gagné 0,81%.

A Tunis, selon un officiel du FMI, l’économie tunisienne devrait rebondir en 2017 et croitre de 2,5% contre 1,3% auparavant malgré les défis auxquels fait face le pays. Le FMI épingle en effet la dette publique qui gonfle et le déficit budgétaire qui doit être réduit. Le TUNINDEX a gagné 0,41%.

 

A Harare, le ZSE Ind. a perdu 0,75%. Le Zimbabwe souffre d’une pénurie de liquidités qui empêche les entreprises de payer leurs employés et fournisseurs étrangers en cash. Cette situation entraine des faillites puisque le dollar plus ferme rend les importations plus chères. Les entreprises ne pouvant pas accéder aux intrants, la productivité dans le pays décroit, refroidissant ainsi les investisseurs étrangers. Le FMI s’attend à voir l’économie se contracter de 2,5% cette année.

 

Le Nigéria est de retour sur les marchés internationaux et a émis pour $1 milliard d’Eurobonds à 7,875% sur 15 ans, juste en-dessous des 8,5% proposés initialement. Le pays lutte pour se sortir d’une récession qui l’a frappé l’année dernière après la baisse des revenus du pétrole et la réduction de ses réserves de change. Jaiz Bank Plc, première banque islamique au Nigeria a officiellement fait son entrée sur le main board de la bourse de Lagos ce jeudi 9 Février 2017, avec l’introduction de 29,464,249,300 actions ordinaires, à 1.25 nairas l’action. Le NGSE ASI a perdu 1,79%.

 

A Nairobi, le NSE ASI a gagné 1,01%. Dans une interview, le ministre du Trésor a déclaré que la banque centrale pourrait augmenter ses taux pour protéger la monnaie locale contre la volatilité. L’institution interviendrait sur les marchés si elle le juge nécessaire, vu qu’elle a assez de réserves pour stabiliser l’économie.

 

EVENTS

  • Pensions Funds and Alternative Investments Africa
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/PFAIA_300x200_2e0153330481728e608b3e00e84e6d77_90x50.resized.jpg
  • Bonds, Loans & Sukuk Africa 2017
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/BLSAfrica2017_0fcf0d4fa4f820edb4b8f09fef034572_90x50.resized.jpeg
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.  En savoir plus.

x

Newsletter