Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Les premières obligations vertes du Kenya peuvent désormais être négociées à la Bourse de Londres (LSE). Le président Uhuru Kenyatta qui a officiellement lancé le processus, a appelé les investisseurs britanniques à voir le Kenya comme une porte d’entrée pour les investissements en Afrique et un pont vers un marché émergent de 1,2 milliard de personnes.

 

L’obligation d’une valeur de 40 millions $ est également cotée à la Bourse de Nairobi depuis une semaine déjà. Lancée par le promoteur immobilier Acorn Holdings, elle permettra de lever des fonds pour construire 50 000 logements économiques pour les étudiants de la capitale.

Selon Uhuru Kenyatta, le Kenya continue à mettre en place un environnement favorable aux investissements dans la finance durable. Il envisage d’ailleurs d’émettre une obligation verte souveraine et compte se positionner à terme comme un centre financier régional.

 

« L’Afrique est un continent très jeune, avec 60 % de sa population âgée de moins de 25 ans. Il n’y a probablement pas de moment propice pour que les nations africaines et le Royaume-Uni explorent des moyens nouveaux et innovants d’approfondir les partenariats de longue date qui existent entre eux », a affirmé le président kényan.