Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Le groupe Liberty Holdings, coté sur le Johannesburg Stock Exchange veut accroître son exposition au secteur de l’assurance au Kenya. Il veut porter à 73,5 %, ses parts au sein de sa filiale.

 

Le groupe d’assurance sud-africain Liberty Holdings qui détient 57,7 % de parts, soit 309 millions d’actions ordinaires au sein de Liberty Kenya Holdings, souhaite augmenter à 73,5 %, ses parts au sein de sa filiale kényane.

 

A cet effet, Liberty Holdings a proposé de racheter les 49,5 millions d’actions ordinaires que détient la Fondation Conrad Hilton, gérée par Kimberlite Frontier Africa Master Fund ainsi que les 34,7 millions d’actions que détient le véhicule Coronation Africa Frontiers Fund au sein de la société d’assurance cotée sur le Nairobi Securities Exchange.

 

 

Au total, Liberty Holdings envisage d'acquérir environ 84,24 millions d’actions supplémentaires qui correspondent à 16 % de parts. Combiné aux actions qu’il détient actuellement au sein de Liberty Kenya, cela portera à 73,5 %, le total des parts qu’il possèdera au terme de ce processus.

 

L’achat de ces titres supplémentaires se fera dans le cadre d’une opération privée. La transaction est soumise à l'approbation des autorités réglementaires compétentes. De sources médiatiques, l’on apprend que ces actions seront rachetées à un prix de 11 shillings kényans par action. Pourtant, ce 9 mars 2021, à 14H 30, une action de Liberty Kenya Holdings se négociait à 8,8 shillings kényans sur la Bourse de Nairobi.

 

Liberty Kenya visé par cette opération, détient et contrôle Liberty Life Assurance Kenya, un assureur-vie ainsi que Heritage Insurance Company Kenya, un assureur en charge des activités générales au Kenya. Cette initiative traduit la volonté du sud-africain Liberty Holdings d’accroître son exposition au secteur de l’assurance au Kenya, un pays est-africain.