Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - La Banque centrale de Tunisie (BCT), en charge du monitoring des relations avec les agences de notation, a jugé opportun la semaine dernière d’abandonner la notation souveraine de la Tunisie assignée par l’agence Standard & Poor’s (S&P).

La BCT juge qu’au vu de l’évolution de l’économie tunisienne depuis le 14 janvier 2011, il est utile de réduire le nombre des agences de notation qui évaluent le risque souverain de la Tunisie à 3 agences seulement, sachant que, pour la plupart des émetteurs souverains, ce nombre est souvent limité à 2 agences, une américaine et une européenne.

La réduction du nombre des agences qui évaluent le risque souverain de la Tunisie pour le ramener à 3 agences, permet d’après la BCT « d’assurer une répartition rationnelle » de ses relations avec les agences en fonction de leur implantation géographique.

Après ce retrait de la notation assignée par l’agence S&P, le risque tunisien demeure noté par l’agence américaine Moody’s qui a attribué à la Tunisie une note Ba3 perspective négative, l’agence européenne Fitch Ratings qui a attribué la note BB- avec une perspective négative et la japonaise Rating and Investment Information dont la notation est BBB- avec une perspective négative.

La BCT intervient en tant qu’émetteur d’obligations sur le marché financier international pour le compte de l’Etat tunisien.

 

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.