Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Au mois de juin 2019, le Trésor public camerounais devrait en principe, repartir sur le Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières du pays, pour un nouvel emprunt obligataire d’un montant de 100 milliards de francs Cfa, révèle le calendrier indicatif annuel des opérations sur les titres publics, mis à la disposition de la Banque centrale des Etats de la CEMAC (BEAC) par le ministère des Finances.

 

Cette opération sera le 6ème appel public à l’épargne de l’histoire des finances publiques camerounaises, après le tout premier lancé en décembre 2011. Jusqu’ici, toutes ces opérations de lever de fonds auprès du grand public, en vue de la réalisation de grands projets d’infrastructures, ont été couronnées de succès.

Pour rappel, en novembre 2018, le 5ème emprunt obligataire de l’Etat du Cameroun avait été sursouscrit, les investisseurs ayant servi au Trésor public une enveloppe de 204 milliards de francs, sur une demande initiale de 150 milliards de francs Cfa. Une autorisation de surallocation délivrée au gouvernement par la Commission des marchés financiers (CMF), le régulateur du marché boursier local, avait finalement permis à l’Etat d’empocher 200 milliards de francs Cfa.

 

Avec son 5ème emprunt, l’Etat du Cameroun a déjà mobilisé une enveloppe globale de 795 milliards de francs Cfa sur le Douala Stock Exchange depuis 2011, à des taux d’intérêts oscillant entre 5,5 et 5,6%. La nouvelle opération envisagée, en cas de succès, portera la cagnotte déjà levée sur ce marché à 895 milliards de francs Cfa, sur une période de 8 ans.

 

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.