Avec 536 milliards FCFA octroyés en 2011, l’institution bancaire chinoise devance la France qui, à travers l’Agence française de développement (AFD), a injecté 105 milliards dans les circuits économiques de ce pays dont la dette publique a franchi la barre de 2000 milliards FCFA.

    Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), citée par l’hebdomadaire «Repères» à propos de la dette publique, l’année qui s’achève restera une année exceptionnelle en termes d’engagements financiers pris par le Cameroun sous forme d’endettement futur pour le financement de son économie.

    En effet, explique-t-on à la CAA, des emprunts ont été contractés à hauteur de 779 milliards F CFA pour permettre la mise en œuvre de nombreux projets. La structure en charge de la gestion de la dette publique parle alors d’une performance remarquable, comparée aux 234 milliards d’engagements pris en 2010. Un résultat à mettre surtout à l’actif de la Chine qui, à elle seule, a octroyé des prêts pour 544 milliards.

    Bras financier de l’Empire du milieu hors de ses frontières, Eximbank de Chine est ainsi devenue le premier créancier du Cameroun. En 2011, l’institution bancaire s’est engagée pour 536 milliards dans le cadre du financement des projets dits structurants, dont le barrage de Memve’ele (280 milliards) et le port en eau profonde de Kribi (218 milliards).

    Pour sa part, le partenaire français, grâce aux 105 milliards octroyés par l’AFD en 2011, dont 66 milliards affectés à la réalisation d’un second pont sur le Wouri et 39 pour les travaux d’aménagement de la pénétrante est de Douala, arrive en deuxième position.

    En rappel, la CAA indique en matière d’endettement, le stock de la dette publique du Cameroun a franchi la barre des 2000 milliards en 2011, une grande première depuis l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative Pays pauvre et très endetté (PPTE) en avril 2006. Sur cette année, l’encours de la dette publique et à garantie publique bondit de 532 milliards pour se situer à 2337 milliards.

    Même si les composantes intérieure et extérieure de la dette publique sont globalement à la hausse, on observe la forte croissance de la dette garantie qui passe de 11 milliards en 2010 à 307 milliards l’année d’après. Un bond à mettre à l’actif de l’engagement politique en faveur de l’augmentation de l’offre énergétique.

    Toutefois, déplore la CAA, ces résultats encourageants masquent mal le faible niveau de consommation des prêts mis à la disposition du Cameroun.

    Source: Agence Ecofin


    african indices

    BRVM-CI237.89-0.21%18/07
    BSE DCI9,380.40-18/07
    DSE ASI2,086.12-0.53%18/07
    EGX 3028,653.85+1.11%18/07
    GSE-CI4,195.72-18/07
    JSE ASI80,452.58-0.83%17/07
    LuSE ASI14,492.47-0.02%18/07
    MASI13,585.39+0.96%17/07
    MSE ASI127,098.64+1.30%18/07
    NGX ASI100,503.21+0.47%18/07
    NSE ASI109.95-0.25%17/07
    NSX OI1,767.13-0.92%17/07
    RSE ASI145.50-17/07
    SEM ASI1,932.10+0.05%17/07
    TUNINDEX9,861.22+0.20%16/07
    USE ASI1,041.30-0.35%17/07
    ZSE ASI194.40+2.74%17/07
    loading...
    Popular
    Latest