Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Le produit Intérieur brut du Nigéria s'affiche en repli de 2,06% au terme du deuxième trimestre 2016, comparé à celui de l'année 2015, selon les données publiées ce 31 août 2016 par le Bureau de statistiques. En valeur absolue, le PIB nominal de la période de référence a été de 23 480 milliards de nairas (soit environ 77,1 milliards $).

 

Même s’il reste supérieur aux 22 800 milliards de nairas réalisés pour la période correspondante en 2015, la performance s’affiche négative de 1,7% sur le premier trimestre 2016, contre une progression de 2,4% entre les premier et deuxième trimestres en 2015. De plus, le PIB du deuxième trimestre 2016 doit être analysé, en tenant compte du niveau d’inflation (hausse des prix) qui a atteint 16,5% à la fin du mois de juin. Cette contre-performance a été le fait de la forte baisse des revenus pétroliers en volume (quantités vendues) et en valeur (prix).

Le secteur non pétrolier qui dépend aussi étroitement des ressources en devise, s'est replié de 0,38% en raison de la baisse de régime dans les opérations des différents acteurs qui la composent. Par rapport au premier trimestre, c'est un recul supplémentaire de 0,20%, et comparé à la progression du deuxième trimestre de l'année précédente, c'est un recul de 3,80%, car le PIB hors pétrole du Nigéria avait évolué de 3,4% entre le premier et le deuxième trimestre 2015.

 

En mi-journée du 31 août, le Nigeria All Share Index qui regroupe toutes les entreprises cotées sur le marché financier de Lagos affichait une très modeste hausse de 0,3%, tirée par des valeurs pétrolières, notamment Seplat Petroleum (+10,25%) et Mobil Nigeria (+4,8%) qui tirent profit du répit annoncé par les Vengeurs du Delta, dans le sud pétrolifère du pays.