Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Les dividendes distribués aux actionnaires à l’échelle mondiale en 2015 ont atteint 1150 milliards de dollars, en baisse de 2,2% par rapport à 2014, selon une étude publiée le 22 février par la société de gestion Henderson Global Investors. Il s’agit de la première baisse annuelle enregistrée depuis le lancement de l’étude il y a sept ans. Ce recul est cependant imputable à la forte hausse du dollar. Si l’on ne prend pas en considération les effets de change le montant global des dividendes servis aux actionnaires progresse de 9,9 %, selon l’étude qui recense les dividendes payés par les 1200 plus importantes entreprises mondiales en termes de capitalisation boursière au 31 décembre.

 

Les États-Unis restent «le moteur de la croissance à l’échelle internationale», avec une hausse de 12,1%, à 440,4 milliards de dollars, soit 43% du total mondial. Le Royaume-Uni reste le deuxième plus gros contributeur (14% du total) malgré une chute de 21,7% du montant des dividendes distribués par les entreprises britanniques à 107,1 milliards.

 

La Chine a enregistré «la première baisse annuelle de son histoire» (-1,5% à 27,9 milliards).

 

L’Europe, hors Royaume-Uni, a vu ses dividendes chuter de 12,2% à 204,5 milliards d’euros «en raison d’un effet de change spectaculaire».

 

La répartition sectorielle fait ressortir que le secteur financier représente quasiment le quart des dividendes versés l’an passé (+5,2%). Le secteur des hydrocarbures occupe la deuxième marche du podium malgré une chute de 20% du montant des dividendes versés.

 

Pour 2016, Henderson Global Investors prévoit une augmentation de 1,6% des dividendes à l’échelle mondiale, à 1170 milliards de dollars, grâce à une atténuation des effets de change.