Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - L’agence de notation a annoncé, dans une note datée du 6 novembre, avoir confirmé la note de crédit souverain à long terme du Gabon en devises étrangères et en monnaie locale à «B+», avec perspectives stables.

 

Fitch a, dans le même temps, confirmé la note de crédit souverain à court terme du pays en devises étrangères à «B». La note du plafond souverain a été  aussi confirmée à «BBB-», en ligne avec celle de l’ensemble des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).

 

L’agence s’attend à ce que la croissance du PIB du Gabon se situe à 4,1% en 2015, contre de 4,3% en 2014, et de 6,4% en moyenne entre 2010 et 2013. Ce ralentissement de la croissance économique reflète notamment la baisse des cours de brut  (38% du PIB, 44% des revenus gouvernementaux et 79% des recettes d’exportation  en 2014), ainsi que l'impact d'une réduction des dépenses publiques sur la demande intérieure.

 

Fitch estime que le compte courant devrait afficher cette année un déficit pour la première fois depuis 1998, à - 4% du PIB.

 

Le déficit budgétaire devrait, quant à lui, se situer à -2,1% du PIB en 2015, contre un excédent de 2,3% en moyenne sur la période 2010-2013. Ce déficit devrait cependant se réduire à 0,6% en 2017, dans le sillage d’une reprise progressive des prix du pétrole.

 

L’agence note, par ailleurs, que le président Ali Bongo a procédé récemment à un remaniement ministériel marqué par l’entrée de certaines figures de l’opposition au gouvernement.