Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a annoncé, dans un communiqué publié le 29 janvier, avoir abaissé la note de crédit souverain à long terme du Gabon en devises étrangères et en monnaie locale de « B+» à «B», avec perspective stable.

 

S&P a, dans le même temps, confirmé la note de crédit souverain à court terme du pays en devises étrangères et en monnaie locale à «B».

 

L’agence expliqué la révision à la baisse de la note du Gabon par la chute des cours de brut et la baisse prévue de la production pétrolière.

 

«Nous prévoyons que la croissance du PIB réel va ralentir mais rester à une moyenne de 4,5 % de 2016 à 2019, principalement en raison des bas prix du pétrole et du recul continu de la production de brut, qui devrait diminuer d’environ 7 % en 2016-2017 dans le sillage de l’arrivée à maturité des champs de pétrole existants», a précisé l’agence, rappelant que le pétrole représente environ 40 % des recettes de l’Etat, 80 % des exportations et 20 % à 30 % du PIB.

 

S&P s’attend, d’autre part, à ce que le déficit du compte courant se limite à 3,8% du PIB en 2016 et reste à ce faible niveau en 2017 vu que la détérioration causée par la baisse des prix du pétrole devrait être relativement compensée par le recul des importations.

 

L’agence américaine note par ailleurs que perspective stable de la nouvelle évaluation du risque souverain du Gabon d’explique par la réduction attendue du déficit budgétaire du pays durant les prochaines années et les mesures prises par les autorités pour remédier aux faiblesses antérieures en matière de gestion de la dette.