Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le Rwanda a émis, mardi 3 août, une euro-obligation de 620 millions USD sur les marchés financiers internationaux, à des taux « faibles », a annoncé le gouvernement. Ce montant servira à rembourser une autre euro-obligation, arrivant à échéance en 2023 mais également à financer des projets stratégiques.

 

Cette dernière émission (deuxième euro-obligation) fait du Rwanda le deuxième pays de la région après le Kenya à émettre une autre euro-obligation pour retirer une obligation arrivant à échéance.La dette rwandaise a été achetée par les investisseurs à un taux d’intérêt nominal de 5,5 %, pour une maturité de dix ans.

 

Les autorités ont fait savoir que le pays a profité de la faiblesse des taux d’intérêt sur les marchés financiers internationaux, pour se procurer des capitaux relativement bon marché.

 

Le Rwanda utilisera une partie de ce montant émis pour rembourser une partie de son euro-obligation de 400 millions de dollars qui devait arriver à échéance en 2023. Les 220 millions restants aideront à renflouer les caisses de l’État qui ont subi une pression intense en raison des dépenses liées à la pandémie du coronavirus en 2020.

 

« Nous sommes ravis de la réponse positive des investisseurs à cette émission d’euro-obligations 2021. Le rendement inférieur de cette émission se traduira par une réduction de nos paiements d’intérêts annuels au cours des 10 prochaines années, contribuant fortement à notre stratégie de viabilité de la dette. Les fonds levés accéléreront les projets stratégiques dans les secteurs productifs qui stimuleront davantage les efforts de transformation économique du pays », a déclaré John Rwangombwa, gouverneur de la Banque nationale du Rwanda, dans un communiqué de presse.

 

Financial Afrik