Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - La banque d'investissement américaine Goldman Sachs a réalisé un investissement en fonds propres de 23,7 millions $ dans le capital de Twiga Food, une petite entreprise basée au Kenya, et qui met en relation des producteurs de produits vivriers en zones rurales et un réseau de revendeurs dans de grandes villes. Cet engagement de la banque américaine a de quoi surprendre, car elle est plus connue du grand public pour d'autres types d'activités.

 

En effet, Goldman Sachs est surtout réputée pour la structuration de montages financiers complexes, dans le cadre des investissements en dette ou la gestion de portefeuilles boursiers. Son renforcement en Afrique a été annoncé mi-mai par plusieurs médias crédibles, mais on parlait plus du marché sud-africain, où il serait en train de solliciter une licence bancaire, conformément à sa nouvelle stratégie de diversification et d'expansion.

Toutefois, une des activités grandissantes du groupe basé à New York, aux USA, et dont on ne parle presque pas - et qui pourtant constitue déjà une masse critique - est celle du capital investissement. L'entreprise kényane semble représenter le premier engagement du genre en Afrique pour Goldman Sachs. Pourtant, depuis 2009, ses différentes branches impliquées dans ce domaine sont aussi actives que discrètes.

 

On a pu relever, par exemple, que depuis le début de l'année 2019, elle a déjà effectué 58 transactions de capital-investissement dans le monde, pas loin des 60 opérations pour la même période en 2018. Rappelons que 10 ans auparavant, seulement 10 transactions du genre avaient été effectuées par l'institution financière, au cours d’une année. Ses responsables commentent très peu ce regain d'intérêt.

 

Twiga Food semble s’être bien préparé à recevoir ce poids lourd de la finance dans son portefeuille d’actionnaires. Peter Njonjo, son nouveau directeur général, a été débauché en mars 2019 du groupe Coca-Cola, où il occupait le poste de vice-président Afrique centrale et occidentale. Goldman Sachs deviendra ainsi le premier investisseur institutionnel dans l'actionnariat de la société kényane, à côté d'autres institutions comme la Société financière internationale.

 

Au total, Twiga Food aura reçu la somme de 30 millions $ dans ce tour de financement, si on rajoute le prêt de 6 millions $ accordé par l'institution américaine de financement du développement (ex-OPIC) et un autre investisseur. La ressource, apprend-on, servira à soutenir l'expansion de l'entreprise kényane sur d'autres marchés d'Afrique de l'Ouest, mais aussi de l'Est.