Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - La Somalie bénéficiera d’un allègement à hauteur de 67% de sa dette envers les créanciers du Club de Paris. C’est ce que rapporte ce mercredi 1 avril 2020, l’agence Reuters, citant des sources officielles.

 

Concrètement, c’est une dette de plus de 1,4 milliard $ de la Somalie envers les pays membres du Club de Paris qui sera annulée. La décision a été prise mardi 31 mars 2020, à l’issue d’une réunion par vidéoconférence tenue sur la question.

L’annonce s’inscrit dans le cadre du processus de réintégration de la Somalie aux systèmes financiers internationaux, après environ 30 ans d'exclusion. Cette stratégie avait déjà permis il y a quelques jours, à ce pays est-africain de bénéficier d’un allègement de dette de 2,1 milliards $ dans le cadre de l’initiative PPTE des institutions de Bretton Woods.

 

Le FMI a également annoncé l’approbation d’un programme économique et financier triennal appuyé par une Facilité élargie de crédit (FEC) et un Mécanisme élargi de crédit (MEDC) en faveur de la Somalie pour un montant de 395,5 millions $.

 

« Nous avons eu des discussions très productives avec le Club de Paris et nous nous félicitons de son soutien pour soulager la Somalie d'une partie importante de sa dette envers lui », a déclaré le ministre somalien des Finances, Abdirahman Beileh (photo), précisant que des discussions bilatérales seront également entamées avec chacun des pays créanciers, en vue d’autres programmes d’allègement de dette.

 

Au total, la Somalie espère une réduction de sa dette de 5,2 milliards $ à fin 2018 à 557 millions $. Un projet qui fait écho au plaidoyer des dirigeants africains en faveur de l’annulation de la dette du continent, dont les économies devraient être fortement impactées par l’actuelle pandémie de coronavirus.

 

Pour rappel, le Club de Paris est un groupe informel de créanciers publics créé en 1956 et dont le rôle est de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiement de pays endettés.