Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le Ghana revoit son ambition à la hausse. Précédemment annoncé à 2 milliards USD dans le projet de loi des finances de l’année 2019, le Ghana prévoit désormais mobiliser au moins 3 milliards sur le marché international de la dette selon la stratégie d’endettement du pays.

Le fruit des différentes opérations devra servir à financer le déficit budgétaire (2/3) et au refinancement de la dette. Le pays doit faire face, en effet, à un sérieux déficit public, et ne peut pas compter sur les banques locales dont le coût des emprunts est accru, limitant les possibilités d’emprunt à long terme.

 

Selon les chiffres de la banque centrale ghanéenne (BoG), la dette du pays s’élevait à 138,9 milliards de Ghana Cedis, soit 68,1% du PIB en septembre 2017. Ce chiffre est tombé à 137,6 milliards en octobre, soit 67,4%, avant de remonter à 139 milliards, soit 68,1% du PIB en novembre 2017.

 

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.