Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Au Sénégal, le port de Dakar a levé $169 millions (pour $107 millions recherchés) sur le marché financier de l’UEMOA après seulement 12 jours de souscription. Un signe de confiance des investisseurs. Les fonds serviront, entre autres, à la construction de la zone industrielle portuaire du futur port de Ndayane.

 

L’appel public à l’épargne dénommé « PAD 6,60% 2020-2027 » lancé le 1er octobre 2020, sur le marché financier régional de l’UEMOA a été un franc succès pour le port autonome de Dakar (PAD). Pour cet emprunt obligataire, clôturé par anticipation le 12 octobre, le montant total des souscriptions recueilli s’élève à 94 623 990 000 FCFA ($169 milllions) sur les 60 milliards ($107 millions) recherchés. Soit un taux de souscription de 157,71%, annonce la direction de la plateforme portuaire. 

Le  PAD avait mandaté  SGI Invictus Capital & Finance en tant qu’arrangeur et chef de file pour la structuration et le placement de cette opération dont les souscriptions couraient initialement jusqu’à 30 octobre 2020. « La clôture avant terme de cette opération traduit la confiance, sans cesse renouvelée, des investisseurs au port autonome de Dakar et en la politique de l’Etat du Sénégal visant à mettre en place un hub logistique industriel au niveau régional »,  se félicite l’institution.

 

A en croire, le directeur du PAD, Aboubacar Sedikh Bèye, les fonds mobilisés  permettront «  de construire, d’une part des routes et infrastructures communes (VRD) et, d’autre part, de rendre la zone industrielle portuaire [du port de Ndayane, Ndlr] prête à recevoir les premiers investisseurs ». Il a admis que le port de Dakar subissait un « retard d’investissements » à l’origine d’un certain blocage au détriment de l’économie sénégalaise.