Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Xinhua) -- La dette extérieure de l'Egypte s'est élevée de 20,7 %, soit une augmentation de 11,6 milliards de dollars américains, et a atteint un total de 67,3 milliards de dollars à la fin du mois de décembre 2016, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle MENA, citant le dernier rapport de la Banque centrale d'Egypte (BCE).

 

La dette extérieure totale de l'Egypte était de 55,8 milliards de dollars à la fin juin 2016, et de 46,1 milliards de dollars au cours du premier trimestre de l'exercice 2015-2016, couvrant la période de début juillet 2015 à fin juin 2016.

 

"La BCE a expliqué cette augmentation de la dette par une hausse de 13 milliards de dollars de l'utilisation nette des prêts et des crédits", souligne le rapport, expliquant que la dépréciation de certaines devises empruntées face au dollar américain avait en outre représenté une hausse de 1,4 milliard de dollars de la dette extérieure.

Selon le rapport, la dette intérieure totale de l'Egypte a augmenté de 3 050 milliards de livres égyptiennes (environ 166,5 milliards de dollars) à la fin décembre 2016. La dette du gouvernement représente 85,1 % de cette somme, celle des autorités économiques 7,1 %, et celle de la Banque nationale d'investissement 7,8 %.

 

L'Egypte souffre depuis quelques années d'un ralentissement économique lié aux troubles politiques et aux problèmes de sécurité qui en découlent. Face à cette situation, elle s'est lancée dans un programme de réforme économique très strict d'une durée de trois ans. Ce programme comprend notamment des mesures d'austérité, une réduction des subventions au secteur de l'énergie, et un flottement de sa devise, qui ont entraîné une hausse des prix à travers le pays.

 

Le programme de réforme égyptien a été encouragé par un prêt de 12 milliards de dollars du Fonds monétaire international. La première partie de ce prêt, soit 2,75 milliards de dollars, a été reçue par l'Egypte en novembre 2016.