Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé, dans un communiqué publié le 28 février, qu’il allait ouvrir deux succursales à Johannesburg et Nairobi afin de mieux répondre à la forte demande d’avions en Afrique.

 

La succursale de Johannesburg sera dirigée par le directeur général de Boeing pour l'Afrique subsaharienne, Joao Miguel Santos, tandis que celle de Nairobi sera pilotée par Chamsou Andjorin, le directeur des affaires gouvernementales et du développement du groupe américain.

 

Joao Miguel Santos a précisé, dans ce cadre, que ces deux nouvelles succursales aideront Boeing à répondre à la demande d'avions en Afrique, qui est estimée à 1 150 nouveaux appareils, d’ici 2035.

«L'Afrique n'est pas un nouveau territoire pour Boeing. Depuis l'introduction de l'avion à réaction, les avions Boeing ont formé l'épine dorsale des flottes commerciales du continent.», a-t-il déclaré. Et d’ajouter : «L'industrie aéronautique doit commencer à accorder une plus grande attention à l'Afrique, parce que ce continent est clairement en mouvement économiquement et toutes les tendances sont orientées dans la bonne direction pour l'expansion du secteur».

 

Dans son dernier rapport sur les perspectives du marché, Boeing prévoit une croissance de 6,1% par an, sur les 18 prochaines années, pour le trafic aérien en Afrique.

 

Pour rappel, le géant européen de l'aéronautique Airbus avait annoncé, le 24 février dernier, qu’il s'attend à ce que les compagnies aériennes africaines procèdent à l’achat d’environ 990 nouveaux avions, au cours des deux prochaines décennies, pour répondre à une demande croissante dans les segments de transport des passagers et du fret sur le continent.

 

x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.  En savoir plus.

x

Newsletter