Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - D’après les conclusions de la dernière édition d’Africa Pulse, une publication du Groupe de la Banque mondiale (BM) qui parait tous les 6 mois, et qui analyse les perspectives économiques de l’Afrique, « le taux de croissance de l’Afrique subsaharienne devrait continuer à baisser à 1,6% en 2016, son plus bas niveau depuis vingt ans, après avoir ralenti à 3% en 2015 ».

 

L’institution de Bretton Woods explique ce ralentissement par les mauvaises situations économiques que traversent les principales économies de la région que sont l’Afrique du Sud et le Nigeria. Ces deux pays, respectivement première et deuxième puissance économique du continent, subissent de plein fouet la chute des matières premières, principales ressources dont leur économie est tributaire.

Cependant, ce rapport, très hétérogène, révèle de bonnes perspectives de croissance de plusieurs pays qui sont parvenus à résister aux chocs. Il s’agit notamment de la Côte d’Ivoire et du Sénégal qui sont l’une des économies les plus dynamiques de la région, et de l’Ethiopie, du Rwanda, de la Tanzanie qui continuent d’afficher des taux de croissance annuels supérieurs à 6%.

 

La BM prévoit par ailleurs une croissance du PIB à 2,9% en 2017 et 3,6% en 2018, avec une légère reprise des prix du pétrole et des matières premières.