Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Décriée depuis des années par les analystes et experts des marchés, l’existence de deux bourses des valeurs dans le même espace économique était perçue comme une honte et une véritable expression des égoïsmes nationaux.

 

Après la tenue ce 31 octobre 2017 à Ndjamena du sommet des chefs d’Etat de la Cemac, la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), n’aura plus son siège à Libreville. La conférence des chefs d’Etat a décidé du transfert dans la capitale économique du Cameroun, de la Bourse régionale, jusqu’alors logée à Libreville.

Ainsi, tout en décidant de fixer le siège du régulateur du marché financier régional à Libreville, et celui de la Bourse des valeurs mobilières régionale à Douala, la conférence des chefs d’Etat a également désigné la BEAC comme dépositaire central.

 

Cette décision vient sonner la fin de la bataille que se livraient les deux places boursières. Désormais donc, c’est à Douala que s’effectueront toutes les opérations boursières de la sous-région. Ce qui devrait étoffer le marché et encourager les entreprises qui hésitaient encore à faire leur entrée en bourse.

 

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.