Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le taux d’inflation s’est établi à 3,4% en octobre 2020 dans les pays de l’UEMOA, selon les données de la BCEAO. Il s’agit de son plus haut niveau depuis l’an 2013, après le record de 3,3% laissé en août 2020.

 

Par pays, le Burkina pointe en pole position avec un taux d’inflation de 4,6% en octobre contre 4,5% en septembre, maintenant ainsi la tendance haussière observée depuis juin. Le Bénin et le Mali arrivent en deuxième position avec 4,4%, pendant que la Guinée-Bissau a le plus faible taux (1,1%) de la région. Il faut souligner que l’inflation n’a été négative dans aucun des pays de l’UEMOA depuis juillet 2020.

L’inflation a été tirée sur la période considérée (octobre 2020) par la catégorie « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » dont le taux s’établit à 2,6%, en hausse constante depuis avril. “L’accélération du rythme de progression des prix est essentiellement imprimée par les composantes «Alimentation» et «Restaurants et hôtels », dont la contribution globale à l’inflation totale est passée de 2,5 points de pourcentage en septembre 2020 à 2,8 points de pourcentage en octobre 2020, en lien avec le renchérissement des prix des légumes et fruits, tubercules et plantains ainsi que des produits de la pêche dans la plupart des pays de l’Union”, indique la BCEAO dans son rapport mensuels des statistiques.

 

A noter que le pacte de convergence de l’UEMOA, mis en place depuis 2015, imposait un taux d’inflation annuel moyen à 3%. Mais depuis le 27 avril 2020, ce pacte a été suspendu par les chefs d’Etat pour un assouplissement des règles budgétaires visant à permettre à leur pays de disposer des coudées franches pour faire face à la pandémie de Covid-19. Réuni en septembre 2020, le conseil des ministres avait indiqué qu’un nouveau pacte devrait être sur la table des discussions avant la fin de l’année, en raison de la crise.