Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le groupe bancaire KCB a annoncé le 22 mars 2021, avoir perdu 2,6 milliards de shillings (23,7 millions de dollars)  de revenus bancaires mobiles en 2020. Une contre-performance liée à la renonciation aux frais de transaction facturés aux clients à la suite de la pandémie de Covid-19.

 

KCB Group a indiqué que les revenus des services bancaires mobiles ont chuté de 22% à 7,71 milliards de shillings (70,3 millions de dollars).Ceci après que la Banque centrale du Kenya (CBK) ait renoncé aux frais de transfert d’argent entre les portefeuilles mobiles tels que M-Pesa et les comptes bancaires.

L’établissement bancaire a souligné que malgré la baisse des revenus, la valeur des transactions mobiles a augmenté de 75,6%, passant de 616 milliards de shillings (5,6 milliards de dollars)  à 1,08 billion de shillings. Le nombre de transactions mobiles est également passé de 204 millions à 261 millions, les clients profitant des frais supprimés.

 

Si l’on se fie aux statistiques, le transfert d’argent gratuit a coûté 9 milliards de shillings (82,1 millions de dollars)  à Safaricom en six mois jusqu’ au mois de juin dernier. Ce qui  a valu à  la société, une baisse de 6% de son bénéfice net à 33,07 milliards de shillings (301,8 millions de dollars), la première chute en neuf ans.

 

Pour rappel, le bénéfice net du groupe KCB a diminué de 22%, passant de 25,1 milliards de shillings à 19,6 milliards de shillings au cours de l’année terminée en décembre. Cette baisse est essentiellement due à l’augmentation des provisions pour les défauts de paiement liés à la Covid-19.