Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

La Bourse de Nairobi (NSE) envisage des investissements dans les bourses régionales, souhaitant ainsi compléter les revenus qu'elle tire des transactions et des ventes de données sur le marché local.

 

La bourse a récemment acheté une participation de 4,9% dans la Bourse de Dar es Salaam (DSE) en Tanzanie et envisage maintenant d'investir dans la Bourse Ougandaise (USE) une fois qu'elle sera auto-cotée.

 

Les bourses régionales ont déjà attiré des cotations croisées de plusieurs sociétés kenyanes telles que KCBEquity HoldingsKenya AirwaysDTB et Uchumi Supermarkets, augmentant ainsi leur nombre relativement faible de cotations locales.

 

La bourse de Nairobi considère ces investissements comme ayant une valeur stratégique, car investir à ce stade dans ces bourses donnerait au NSE un rendement potentiellement gratifiant lorsque la taille de ces bourses augmentera,

 

 

"Nous envisageons d'investir dans d'autres bourses de la région alors qu'elles subissent une démutualisation et deviennent publiques... USE n'est pas cotée mais a été démutualisée", a déclaré le directeur général du NSE, Geoffrey Odundo.

 

Le NSE avait initialement acquis une participation dans la bourse de Dar lorsqu'elle a lancé une introduction en bourse en 2017, avant de la vendre, puis de revenir pour acheter la participation de 4,9 %.

 

Le NSE elle-même s'est démutualisée et s'est auto-cotée en 2014, permettant au public de détenir des actions de la société qui était auparavant entièrement détenue par des intermédiaires (courtiers en valeurs mobilières).

 

De nombreux courtiers en valeurs mobilières et banques d'investissement - qui, après leur cotation, détenaient chacun une participation de 2,7% dans la bourse - ont depuis vendu leurs actions en totalité ou en partie.

 

Localement, le NSE a investi dans plusieurs filiales au fil des ans, dont NSE Clear Limited, une société créée pour agir en tant que contrepartie centrale dans toutes les transactions sur dérivés.

 

Elle détient également une participation de 38,5% dans la Central Depository & Settlement Corporation Limited, qui assure la compensation, la livraison et le règlement automatisés des actions négociées sur le marché.

 

Le bénéfice net du NSE a diminué de 21 % pour atteindre 132,5 millions de shillings au cours de l'exercice terminé en décembre en raison de coûts plus élevés.

 

Il a cependant déclaré un dividende record de 364 millions de shillings ou 1,4 shilling par action.

 

Cela comprend un dividende final de 0,4 shilling par action et un deuxième versement spécial de 0,5 shilling par action, s'ajoutant à la première distribution spéciale de 0,5 shilling par action en décembre.

 

M. Odundo a déclaré que la société disposera toujours de liquidités qu'elle utilisera pour effectuer des investissements supplémentaires dans l'entreprise.