(Agence Ecofin) - Airtel Uganda a enregistré une souscription de seulement 54,45% à son offre publique initiale d’introduction en bourse. L'IPO a eu de la peine, malgré un aménagement favorable pour les investisseurs et une bonne performance de la bourse ougandaise.

     

    Airtel Uganda a annoncé, ce lundi 6 novembre, une souscription à seulement 54,45 % de son offre publique initiale (IPO), proposant 8 milliards d'actions à 100 shillings ougandais l'unité. La vente d'actions, lancée le 29 août, visait à vendre jusqu'à 20 % de l'entreprise, mais seulement 4,36 milliards d'actions ont été effectivement souscrites.

     

    Le Fonds national de sécurité sociale (NSSF) ougandais a marqué cet événement en exprimant le souhait d'acquérir au moins 10,55 % d'Airtel, représentant ainsi plus de la moitié des actions offertes, pour un investissement de 199 milliards de shillings (52,8 millions USD).

     

     

    Malgré diverses stratégies déployées pour séduire les investisseurs, Airtel n'a pas connu le succès escompté, dans le même sillage que la filiale locale de MTN. Cette dernière n'avait obtenu des souscriptions que pour 64,7 % de ses actions disponibles, et ce, malgré une politique de dividendes généreuse et un prix d'action abordable.

     

    Ce résultat interroge sur la capacité des marchés financiers africains à soutenir certaines IPO. Airtel, à l'instar de MTN Uganda, cherchait à répondre aux exigences réglementaires imposant l'ouverture du capital des entreprises télécoms aux investisseurs locaux.

     

    Cependant, cette réglementation semble ne pas avoir considéré la profondeur limitée d'un marché financier qui peine à séduire les investisseurs aussi bien nationaux qu'internationaux. Le report de la clôture de l'offre n'a pas non plus semblé suffire à attirer davantage de personnes intéressées par l'opération.

     

    Bien que le marché financier ougandais ne soit pas parmi les plus liquides, il offre des rendements respectables. En 2023, il a enregistré une plus-value globale de 7,5 % depuis le début de l'année. De plus, le bénéfice net global des entreprises cotées a été multiplié par 2,6 depuis octobre 2021, atteignant 1200 milliards de shillings ougandais (environ 320 millions de dollars) pour la même période en 2023, d'après des données consultées par l'Agence Ecofin.

     

    MARKET STATUS: CLOSED

    loading...
    Hausses
    Baisses
    Volume
    NATION MEDIA GROUP 551.08+2.20%29/02
    KENYA AIRWAYS 103.72+0.45%29/02
    CENTUM INVESTMENT238.85+0.22%29/02
    KCB GROUP 551.08+0.20%29/02
    AIRTEL UGANDA87.00-2.25%29/02
    EQUITY BANK 1,079.14-0.92%29/02
    EAST AFRICAN BREWERIES 2,917.87-0.48%29/02
    JUBILEE HOLDINGS 4,874.40-0.18%29/02
    MTN UGANDA169.83-0.10%29/02
    MTN UGANDA169.8359,74029/02
    STANBIC BANK UGANDA 32.2519,16329/02
    UMEME 400.006,30029/02
    AIRTEL UGANDA87.001,12529/02

    SHILLING OUGANDAIS (UGX)

    1 EUR = 4,248.66 UGX 01-Mar
    1 USD = 3,924.55 UGX 01-Mar

    african indices

    BRVM-CI212.54-0.45%01/03
    BSE DCI9,010.60+0.01%01/03
    DSE ASI1,770.20-0.04%01/03
    EGX 3028,964.41+0.30%29/02
    GSE-CI3,278.04+1.55%01/03
    JSE ASI72,775.49+0.06%01/03
    LuSE ASI12,131.55+0.49%01/03
    MASI13,010.62-0.16%01/03
    MSE ASI113,044.48-01/03
    NGX ASI99,980.30+0.72%29/02
    NSE ASI93.25+0.82%01/03
    NSX OI1,524.40+0.72%01/03
    RSE ASI144.47-01/03
    SEM ASI1,906.67+0.13%01/03
    TUNINDEX8,639.55+0.11%01/03
    USE ASI918.74-0.61%29/02
    ZSE ASI522,532.48-0.58%01/03
    loading...
    Popular
    Latest