Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Nakumatt, un groupe kényan leader de la grande distribution en Afrique de l'est, a cédé 25% de son capital à un fonds d'investissement étranger, pour 75 millions $, ont fait savoir plusieurs sources médiatiques au Kenya, citant Atul Shah son directeur général. « Nous sommes dans la phase de finalisation et attendons simplement l'argent », a fait savoir Mr Shah.

 

Le nom du fonds acquéreur n’a pas été dévoilé, mais cette annonce met un terme aux hypothèses qui évoquaient une possible ouverture de capital du groupe familial sur le Nairobi Securities Exchange. La nouvelle d'un partenaire stratégique avec lequel un accord serait proche, court depuis fin 2016.

La ressource mobilisée dans le cadre de cette opération permettra à l'entreprise de réduire son endettement qui, en 2015, était évalué à 15 milliards de shillings (144 millions $). Cela devrait permettre à Nakumatt d'alléger la pression sur sa trésorerie et lui donner de la marge pour la réalisation de son plan d'expansion.

 

Par ailleurs, la famille Shah qui en est actionnaire à 92,3% fait d'une pierre deux coups. Elle résout une réelle préoccupation, tout en conservant le contrôle de son entreprise.

 

Trois grands groupes familiaux se partagent le juteux marché de la grande distribution au Kenya. Ce sont en plus de Nakumatt, Tuskys et Naivas. Leur domination et leur implantation, en font des cibles pour les fonds de private equity et autres groupes de la grande distribution. Seul Uchumi Supermarket est cotée sur la bourse de Nairobi où elle fait face à des défis.

 

x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.  En savoir plus.

x

Newsletter