Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

La production pétrolière de la Côte d’Ivoire enregistre une baisse de 12,51% au 30 juin dernier ‘’jugée normale » à cause de la ‘’dépression naturelle », a annoncé mercredi le gouvernement à l’issue d’un conseil des ministres.

‘’Au 30 juin 2013, la production de pétrole brut s’établit à 4 957 218 barils, soit 27 388 barils/jour, en hausse de 0,97% par rapport aux prévisions de 4 909 806 barils. Comparé au premier semestre 2012, la production de pétrole brut enregistre une baisse de 12,51% », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné.

La part de l’Etat issue du partage de la production avec les opérateurs privés et la Société Nationale d’Opérations Pétrolière de Côte d’Ivoire (PETROCI), s’élève à 1 755 419 barils, environ 35% du volume produit.

Pour la production d’électricité, l’Etat a cédé 441 122 barils de pétrole brut aux partenaires privés en échange de 6 110 434 MMBTU de gaz naturel, soit un taux de swap de 13,852 MMBTU de gaz naturel pour un baril de pétrole brut.

‘’En définitive, la part de l’Etat au 30 juin 2013 après le swap s’élève à 1 314 297 barils, contre 1 677 202 barils au premier semestre 2012 », a-t-il ajouté.

‘’La production valorisée au 30 juin 2013 est estimée à 534,797 millions de $US, environ 267,398 milliards de FCFA (500 FCFA/$US). La part de l’Etat après swap ressort à 141,854 millions de $ US (environ 70,927 milliards de FCFA) représentant 26, 52% des revenus tirés du pétrole brut », a encore explique M. Koné soulignant que les revenus sont en baisse de 27,92% par rapport au premier semestre 2012 (196,802 millions de $US) en raison de l’augmentation de la quantité de gaz échangée sur les blocs CI-26 et CI-27 et de la baisse de la production de pétrole brut.

Contrairement au pétrole brut, la production du gaz est en hausse de 13,3%. A ce propos, au 30 juin 2013, la production de gaz naturel est de 39 050 386 MMBTU, en hausse de 13,30% et de 30,27% par rapport respectivement aux prévisions 2013 et aux réalisations du premier semestre2012.

‘’Cette hausse observée est liée aux performances sur les permis CI-26 et CI–27 résultant des investissements réalisés », a encore expliqué M. Koné par ailleurs ministre de la poste, des technologies de l’information et de la communication.

La part-Etat après swap s’établit à 15 979 624 MMBTU, en hausse de 15,13% par rapport aux réalisations de la même période en 2012 due à l’augmentation de la production de gaz sur les permis CI-26 et CI–27.

La valorisation de toute la production de gaz naturel du premier semestre 2013 est évaluée à 246,749 millions de dollars US (environ 123,374 milliards de FCFA). La part de l’Etat après swap se chiffre à 111,684 millions de $US (environ 55,842 milliards de FCFA), en hausse de 9,95% par rapport aux réalisations de la même période en 2012.

‘’ Cette hausse des revenus de l’Etat est principalement liée aux performances sur les permis CI-26 et CI–27 du fait des investissements réalisés », s’est félicité le porte-parole du gouvernement, soulignant que dans l’ensemble, les valorisations de la part-Etat de pétrole brut et de gaz naturel ressortent à 253,538 millions $.US (environ 126,769 milliards de FCFA).

‘’Elles sont en baisse de 7,36% par rapport aux prévisions 2013 et en baisse de 15,03% par rapport aux réalisations du premier semestre 2012 principalement en raison de la baisse de la production d’huile de 12,51% et d’une baisse de 7,08% du cours moyen de valorisation du baril de pétrole brut (107,97 contre 116,21$/bbl au premier semestre 2012) », a-t-il conclu.

 

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.