Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

L’Etat de Côte d’Ivoire a levé ce mercredi 25 novembre, un eurobond de 1 milliard d’euros avec un taux de remboursement de 5%. Pour un objectif de 600 milliards de F CFA (un peu moins d’un milliard d’euros), le carnet d’ordre a enregistré une sursouscription.

 

Pour le ministre de l’Economie et des Finances, depuis que la Côte d’Ivoire a accès aux marchés des capitaux internationaux, le taux de 5% est le plus bas jamais proposé auparavant. Il explique cette levée réussie par le leadership du président Alassane Ouatarra et des politiques macro-économiques admises par les institutions internationales (déficit budgétaire de moins de 3%, taux d’endettement de l’ordre de 40% en dessous de la norme de l’Uemoa, entre autres).

 

 

Cette mobilisation des ressources répond en partie à la rectification du budget 2020, qui a subi un réaménagement avec une hausse additionnelle 354,377 milliards de FCFA (environ 538 millions d’euros) du fait d’un appui urgent aux entreprises affectées par la Covid-19.

 

Mais, selon le ministre Adama Coulibaly, « le montant  d’un milliard d’euros a été calibré sur la base des  objectifs  poursuivis notamment la réduction des risques de refinancement  sur les eurobonds déjà sur le marché ».  Et, dit-il, les objectifs de ce recours aux marchés des capitaux vise à rallonger  la maturité de la dette, réduire les risques aux changes et  financer les besoins réductionnels du budget 2020.