Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Performance des Marchés Africains - 11 Mai, 2018

La plupart des marchés africains que nous suivons ont clôturé la semaine dans le rouge. Cette semaine a été marquée par plusieurs données économiques encourageantes notamment au Ghana et au Kenya.

 

Comme prévu, le Ghana s’est tourné vers les marchés et a émis ce jeudi pour 2 milliards de dollars d'Eurobonds en 2 tranches. Les tranches d’1 milliard chacune ont des échéances de 10 et 30 ans, et des coupons de 7,625% et 8,625%, respectivement. Les fonds seront utilisés pour le refinancement de la dette et jusqu'à 750 millions de dollars pour le budget 2018 du pays. L'émission obligataire est dans la lignée de celles d'Angola, du Kenya et du Nigeria. Dans l'intervalle, les données ont montré que l'inflation a ralenti à 9,6%, atteignant ainsi la fourchette-cible de 6 à 10% de la banque centrale pour la première fois depuis longtemps. Le GSE a baissé de 0,63%.

Selon la banque centrale égyptienne, l'inflation de base du pays a légèrement augmenté à 11,62% en glissement annuel en avril contre 11,59% en mars. Depuis que l'Égypte a dévalué sa monnaie en novembre 2016, l'inflation a augmenté. Elle a atteint un niveau record en juillet grâce à la réduction des subventions à l'énergie, mais s'est progressivement assouplie depuis lors. L'EGX30 a perdu 3,80%.

 

Le ministère zambien des Finances s'attend à ce que l'économie enregistre une croissance de plus de 4% cette année grâce à ses secteurs minier, agricole et de la construction. Alors que le FMI a mis en garde quant à la probabilité que la Zambie fasse défaut sur sa dette extérieure, le ministère des Finances a déclaré mardi que le pays n'avait jamais failli à ses obligations relatives à sa dette extérieure et aux paiements d'intérêts sur ses Eurobonds, et n'avait pas l'intention de le faire. Le LuSE perd 0,24%.

 

Le Trésor du Kenya s'attend à ce que le déficit budgétaire chute à 5,7% du PIB au cours de l'exercice fiscal 2018/19, contre 7,2% pour l'exercice en cours. Le déficit a culminé à 9,1% du PIB en 2016/17. Le NSE a perdu 1,46%.

 

Le bureau national de statistiques a rapporté que l'inflation rwandaise est passée de 0,9% en mars à 1,7% en avril. Le RSE a baissé de 0,17%.