Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Après l’émission en 2020 des premières obligations vertes souveraines de l’Egypte, la banque privée CIB a émis à son tour une obligation verte, dans le but de lever des financements pour des projets liés à la préservation de l’environnement.

 

La Société financière internationale (SFI) a investi 100 millions $ dans une obligation verte émise par la Commercial International Bank (CIB). Elle servira à financer des projets qui concourent à la préservation de l’environnement à travers la lutte contre le changement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Elle permettra en outre à la CIB d’accroître ses prêts aux entreprises évoluant dans les secteurs des énergies renouvelables et de la construction durable. A travers ce programme, la CIB entend « élargir ses options de financement et introduire une nouvelle classe d’actifs sur le marché des capitaux égyptiens », souligne Hussein Abaza, son directeur général.

 

Cette volonté est soutenue par « une demande croissante de financements climatiques en Egypte pour des projets respectueux de l’environnement », précise le patron de la CIB.

 

Il faut souligner que cette initiative survient après l’émission en 2020 par l'Egypte des premières obligations vertes souveraines de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Le pays qui compte plus de 100 millions d’habitants s’est engagé à travers ce mécanisme à renforcer ses investissements dans des projets verts plus respectueux de l'environnement.