Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Le comité de cotation de la Bourse du Caire a annoncé, dans un communiqué rendu public ce mardi 17 avril, avoir donné son feu vert à l’introduction du groupe de services financiers local CI Capital.

 

L’opération portera sur 411,5 millions d'actions de CI Capital au prix d’une livre égyptienne par action. 

 

L'offre sera ouverte aussi bien à des investisseurs institutionnels locaux et étrangers, qu'à des investisseurs individuels en Egypte, au même prix.

Le montage de l’opération est quelque peu complexe puisque des actionnaires actuels du groupe vont vendre des actions, et utiliseront les fonds mobilisés grâce à cette vente pour souscrire de nouvelles actions lors d'une augmentation de capital d’un milliard de livres.

 

CI Capital devrait utiliser les fonds qui seront récoltés grâce à son entrée sur le marché boursier, non seulement pour développer ses activités existantes, notamment le crédit-bail, la microfinance, la gestion d'actifs et le prêt sur marge (fonds emprunté par un investisseur à son courtier pour l'acquisition de titres, NDLR), mais aussi pour financer le développement de nouveaux  métiers comme la banque d'affaires et les produits structurés.

 

Le groupe de services financiers qui était jusqu’en mars 2017, une filiale du mastodonte bancaire égyptien Commercial International Bank (CIB), avant d’être cédé à des investisseurs locaux et étrangers, a choisi la banque d’investissement américaine Jefferies International Limited et  CI Capital Investment Banking, sa propre branche dédiée à la banque d’investissement, en tant que coordinateurs et teneurs de livres.

 

A noter que l’Egyptian Exchange prévoit d’accueillir six ou sept nouvelles entreprises durant l’année 2018, soit le plus grand nombre d’introductions en bourse dans le pays, depuis la révolution qui a balayé le régime de Hosni Moubarak, en 2011.