Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - L'année 2015 a été dure pour Glaxosmithkline Consumer Plc, la filiale au Nigeria du groupe spécialisé dans la fabrication de produits pharmaceutiques, thérapeutiques et diététiques. L'exercice s'est soldé par un bénéfice net de 965 millions de nairas, en repli de 47% comparé au 1,8 milliard de nairas relevé sur cet indicateur en 2014. Pourtant son chiffre d'affaires a continuellement progressé ces cinq dernières années, partant de 21,5 milliards de nairas en 2011, à 30,61 milliards de nairas au 31 décembre 2015.

 

Pour la période de référence, on peut noter que la hausse (même faible) du chiffre d'affaires cache certaines disparités. Les ventes des produits diététiques, qui constitue le gros des produits vendus, a légèrement reculé à seulement 15,4 milliards de nairas. Parallèlement, les produits à usage bucco-dentaire et les antibactériens, ont connu une légère progression de leurs revenus générés.

 

Entre la hausse sur plusieurs postes de dépenses, tant d'exploitation que de fonctionnement, l'entreprise a dégagé un bénéfice brut de 965 millions de nairas, contre 1,84 milliard de nairas en 2014. Pour les actionnaires nigérians qui représente 53,45% du capital de l'entreprise, l'année qui vient de s'achever risque de laisser un goût amer, car la marge bénéficiaire brut s'est encore effritée. De 16,5% en 2012, elle est actuellement de 3,8%.

 

Dans cette logique, le dividende par action lui aussi a connu une forte baisse. Il est fixé à 30 kobo, contre 130 kobos il y a encore cinq ans seulement. Sur le Nigerian Stock Exchange où l'entreprise est cotée, l'action Glaxosmithkline est restée stable au terme de la journée du 17 mars 2016. A 25 nairas de valeur boursière, elle se négocie bien au-dessus de sa valeur comptable (50 kobos) offrant ainsi une plus valeur potentielle intéressante pour ses actionnaires de longue date.

 

En effet un tableau des rendements fait ressortir que, pour les investisseurs ayant acquis le titre il y a un mois, la plus-value potentielle est de 3,22%. Pour ceux qui y ont fait un placement il y a cinq ans la plus-value actuelle est de 5,34%. Par contre le titre affiche un rendement négatif de 33,5% sur les six derniers mois, et de 26% sur les 12 derniers mois écoulés. L’entreprise possède enfin des réserves de profits et un endettement quasi nul, qui lui donne des facilités à s’aménager un rebond

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.