Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Le Nigeria est l’un des plus importants marchés sucriers d’Afrique. Avec la hausse de la population, la demande de la denrée a explosé sur la dernière décennie. Face à ses besoins, de nombreux acteurs privés investissent massivement dans l’industrie.

 

Au Nigeria, Dangote Sugar Refinery (DSR) a indiqué récemment qu’elle investirait 1 milliard $ dans le cadre du développement de ses activités. Dans les détails, ce plan d’expansion permettra de faire passer la capacité annuelle de raffinage de son usine, de 1,44 million de tonnes à 2 millions de tonnes de sucre brut.

La compagnie envisage également de porter sa superficie totale cultivée à 100 000 hectares de canne à sucre dans les états de Taraba, de Nassarawa et d’Adamawa. Cette annonce qui intervient quelques semaines après la dérogation octroyée au groupe par la Banque centrale (CBN) concernant l’importation de sucre, devrait contribuer à renforcer son emprise sur le marché sucrier nigérian. 

 

Déjà, DSR contrôle 70 % des ventes de sucre dans le pays et surclasse les autres acteurs comme BUA Group et Golden Sugar. La compagnie a produit au terme de son premier semestre 2021 achevé le 30 juin dernier, 403 846 tonnes de sucre raffiné. Elle a réalisé des ventes en hausse de 27,8 % à 131,95 milliards de nairas (320 millions $) et a dégagé un bénéfice de 12,6 milliards de nairas (31 millions $).

 

Pour rappel, le Nigeria représente le second plus important marché sucrier d’Afrique subsaharienne après l’Afrique du Sud.