Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Sur les 5 derniers mois, la Bourse de Lagos est devenue une opportunité de rendements élevés pour les investisseurs nigérians. Avec de faibles taux d’intérêt sur les obligations du Trésor et une inflation en hausse, les indices boursiers y ont battu des records en novembre 2020.

 

Au Nigeria, la Bourse de Lagos a connu au cours du mois de novembre 2020 sa meilleure performance depuis janvier 2018, selon des données de marché consultées par l'Agence Ecofin.

 

Son principal indice, le Nigerian All Share Index, a affiché une progression de 14,7% sur la période. C'est aussi la deuxième performance pour cet indice depuis 2010. La seule autre fois qu’il a franchi les 14%, c'était en mai 2017.

 

 

Les analystes qui couvrent le marché financier nigérian s'accordent à dire que cette performance trouve une explication dans le fait que les investisseurs institutionnels et individuels actifs dans le pays sont en quête de placements rentables. Parmi les mesures prises pour atténuer les effets de la covid-19, la Banque centrale du Nigeria a plusieurs fois baissé ses taux directeurs.

 

La conséquence de cette décision est qu'il y a eu une augmentation de la liquidité au sein des banques qui ont massivement investi sur les bons du Trésor, provoquant une baisse des intérêts qu'ils génèrent. Pendant que les rendements sur les obligations du Trésor à court terme étaient en baisse, les prix ont continué de progresser, réduisant le gain financier net. 

 

Avec de nombreuses entreprises cotées sur le Nigerian Stock Exchange sous-évaluées, les investisseurs y ont vu une opportunité de croissance ; une bonne nouvelle pour de nombreux fonds boursiers, notamment britanniques et sud-africains, qui ont des positions sur des entreprises de la Bourse de Lagos. La question désormais est de savoir jusqu'où cela pourrait aller.

 

Le marché financier nigérian a beaucoup de choses à rattraper. Au cours des dernières années, il a attiré moins d’investisseurs étrangers. La certitude sur la disponibilité d’un vaccin anti-covid-19 et une meilleure organisation des pays producteurs de pétrole devraient permettre au Nigeria de connaître une solide reprise économique, avec un secteur productif qui a retenu les leçons de la crise actuelle.