Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - Barclays Africa listera son fonds indiciel adossé à l’or (NewGold ETF) au Nairobi Securities Exchange (NSE) cette année. L’opération qui a reçu l’approbation du régulateur des marchés du Kenya permettra à la bourse de poursuivre son opération d’introduction de nouveaux produits entamée depuis 2013 et boostera les volumes qui se négocient sur cette place.

 

Barclays Africa émettra 400 000 obligations sur l’or. Chacune de ces obligations aura une valeur de 0,01 once d’or. NewGold ETF sera structuré sous la forme d’un fonds ouvert et vise à permettre aux investisseurs kényan de se couvrir face aux risques liés à l’inflation et les fluctuations de la monnaie locale.

 

Pour Barclays, il s’agira d’étendre une expérience qui a déjà été répliqué dans plusieurs pays africains. En effet, le fonds qui a une cotation primaire à la bourse de Johannesburg, dispose déjà de cotations secondaires sur les bourses du Botswana, du Nigeria, de Maurice, de la Namibie et du Ghana.

«L’arrivée de NewGold ETF est parfaitement en phase avec les objectifs que se donne le marché kényan à savoir booster la liquidité et densifier le marché» a estimé Michael Mgwaba, chargé des produits boursiers à Absa, filiale sud-africaine de Barclays Africa.

 

L’opération intervient dans un contexte où le volume des actions négociées à la NSE est passé de 8,11 milliards en 2014 à 5,81 milliards à 2016. Dans le même temps, la capitalisation à la bourse de Nairobi a chuté à 18,7 milliards de $, son niveau le plus bas depuis 2012.

 

Pour les experts, ce produit pourra susciter l’intérêt du marché kényan dans un contexte mondial marqué par un intérêt croissant pour des investissements refuges. En effet, indique Bloomberg, qui cite des données compilées par son service Bloomberg Intelligence, les investisseurs ont injecté presque 3 milliards de $ dans les fonds indiciels classiques adossés à des matières premières dans la première moitié de ce mois. Ce mouvement qui a été entrainé par les investissements dans les métaux précieux est symptomatique de la méfiance des épargnants face aux remous de l’actualité comme l’incertitude politique généré par les méthodes peu orthodoxes de Donald Trump, les prochaines élections en Europe et le Brexit.

 

EVENTS

  • Public Private Partnerships (PPP) - Financing, Projects & Contracts
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/IN-FOCUS-PPP-300-x-300_fdf336b59bbb107b682a171d5b735a0f_90x50.resized.png
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.  En savoir plus.

x

Newsletter