Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Agence Ecofin) - L'autorité kényane des marchés des capitaux (Capital Market Authority) a publié une règlementation qui dispose, que désormais pour les introductions ou emprunts obligataires effectués sur le Nairobi Securities Exchange (marché financier kényan), le montant plafond des frais et commissions de courtage est de 30 millions de shillings (295 645 $).

 

Jusque-là, ces frais et commissions était de 0,15% du montant total de l’opération et cela avait tendance à décourager les entreprises à forte capitalisation. Tout en favorisant les offres publiques initiales ou emprunts obligataires dont les montants seront de plus de 20 milliards de shillings, la nouvelle norme risque de réduire les revenus des brokers et autres courtiers en bourse

 

Mais Paul Mathura, le directeur général du CMA persiste, « la révision des tarifs d'introductions et d'appels publics à l'épargne a été guidé par le souci de rendre plus attractif le recours au marché financier kényan ».

 

Une autre mesure qui ne plait pas aux sociétés de bourse kényanes, c'est la décision prise d'accroitre la taxe due par ces derniers au dépositaire centrale. Elle passe de 0,06% par transaction, à 0,08%.

  • Africa Investor Summit 2018
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/AIS2018-Square_411ad77434821170d1f5e8960525d272_90x50.resized.jpg

Nous souhaitons vous fournir la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.