Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le taux d’emprunt de référence reste à 7% en Afrique du Sud. La Banque de Réserve n’a pas changé ledit taux alors que les prévisions d’inflation se détériorent. Cela fait cinq examens consécutifs, depuis mars 2015, qu’il est figé. L’annonce a été faite par Lesetja Kganyago, gouverneur de la banque de réserve.

 

« Je ne pense pas qu’il y aura beaucoup de pressions de la part de la Réserve pour agir, sachant qu’ils ont déjà augmenté de 200 points de base cumulativement depuis 2014, ils ont déjà fait beaucoup de travail lourd. » A dit Jeffrey Schultz, économiste chez BNP Paribas Securities.

Le pays a connu une croissance en hausse de 0,4% l’année dernière, selon la banque centrale. L’inflation devrait maintenant revenir à la fourchette cible au dernier trimestre de cette année et atteindra en moyenne 6,2% en 2017, contre une prévision de 5,8%. »La prévision d’inflation de la Banque s’est détériorée depuis la réunion précédente du MPC », a poursuivi Kganyago.

 

Cette détérioration est principalement due à des hypothèses modifiées sur les prix internationaux du pétrole, les prix du carburant domestique et les perspectives pour les prix des aliments, ce qui a plus que compensé l’hypothèse de taux de change plus favorable. Le pays a été secoué par une longue sécheresse, une baisse de l’exportation et une incertitude politique provoquée par les scandales liés au président Zuma et à l’arrivée du nouveau président Américain, Donald Trump.

 

EVENTS

  • Public Private Partnerships (PPP) - Financing, Projects & Contracts
    https://www.african-markets.com/images/ju_cached_images/IN-FOCUS-PPP-300-x-300_fdf336b59bbb107b682a171d5b735a0f_90x50.resized.png
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.  En savoir plus.

x

Newsletter