Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le principal conglomérat nigérian, BUA Group, a introduit mercredi sur le Nigeria Exchange Ltd (NGX), sa filiale alimentaire BUA Foods. En décembre dernier, BUA Group, appartenant au milliardaire Abdulsamad Rabiu, a intégré ses activités sucre, farine, pâtes, riz et huiles alimentaires en une seule entité appelée BUA Foods.

 

Cotée à 40 nairas par unité, l’action s'est apprécié de 10% le jour de son admission, portant la valorisation de la société à 792 milliards de naira (€1,7 milliard). BUA Foods devient ainsi la deuxième plus grande entreprise de biens de consommation par capitalisation boursière après Nestlé Nigeria.

 

 

Dans une interview accordée à This Day fin décembre, Ayodele Abioye, directeur général d’UBA Foods, indiquait que l’entreprise tendait vers un chiffre d’affaire de 200 milliards de nairas (€426 millions) et de près de 100 milliards de nairas d'Ebitba (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement). Pour 2022,  il est anticipé 500 milliards de nairas de chiffre d'affaires  et près d'environ 150 milliards de nairas d'Ebitba.

 

Dans le sucre, UAB Foods dispose une plantation de 20 000 hectares à Lafiaji, dans l'État de Kwara et anticipe d’acquérir près de 50 000 hectares supplémentaire pour avoir un approvisionnement local et limiter les importations pour sa raffinerie. Elle vient de bénéficier d’une facilité de $200 millions (Lire : Facilité de $200 millions d’AFC pour le projet sucrier de BUA au Nigeria).  Dans le riz, elle a un programme « anchor borrowers » pour encourager les rizières qui alimente sa minoterie d’une capacité de 200 000 tonnes.

 

Commodafrica