Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

(Xinhua) -- Le ministre gabonais du pétrole et des Hydrocarbures, Etienne Dieudonné Ngoubou, a déclaré mercredi à Libreville que le gouvernement a adopté un nouveau code des hydrocarbures devant garantir dorénavant la souveraineté de l' Etat sur les activités pétrolières face à la suprématie des multinationales pétrolières.

"Les textes existant datent des années 60. Ils ne prenaient pas en compte les notions de base", a indiqué lors d'une conférence de presse M. Ngoubou.

D'après lui, avec le nouveau code, en attente de promulgation d' ici 2015 par le président Ali Bongo Ondimba, le gouvernement devra mieux négocier les contrats pétroliers gagnants-gagnants avec les potentiels operateurs soumissionnaires.

Le cole indique que le pétrole est une "propriété" de l'Etat gabonais et que les entreprises soumissionnaires à une quelconque activité pétrolière au Gabon devront se conformer à la nouvelle réglementation.

Le nouveau code permettra d'harmoniser les contrats et titres pétroliers avec les procédures administratives et d'optimiser les revenus de l'Etat.

La définition des principes d'une politique de la sous- traitance pétrolière et celle de la responsabilité industrielle des operateurs sont d'autres innovations figurant dans le nouveau code.

Le code n'a pas omis également la responsabilité "sociétale et environnementale des entreprises pétrolières".

Selon M. Ngoubou, dans le nouveau code, il est mentionné qu'un pétrolier exploitant dans un gisement se situant dans une partie donnée du territoire devra contribuer à l'amélioration des conditions de vie et du bien être des populations environnantes. Cette exigence s'appelle "la politique du contenu local".

Les entreprises pétrolières exploitant depuis plusieurs décennies le pétrole au Gabon dictaient souvent leur loi du fait de la caducité de la loi, selon le ministre Ngoubou.